LR2 : Avant SCCB - Jura Lacs - 04/10/2013

'Actuellement avant dernier, ils n'auront pas le choix demain à l'heure de recevoir Jura Lacs.

À l'aube de la troisième journée du championnat LR2, beaucoup d'interrogations circulent autour du groupe entraîné par Laurent Josselin. Capable d'aligner des prestations plus que convaincantes, comme on a surtout vu en coupe de France lors des rencontres contre Saint-Vit et Pouilley les Vignes, ils sont aussi capable de passer à travers leurs matchs comme contre Dannemarie notamment. Mais demain soir il n'auront guère le choix ....
 

Le Sporting pointe actuellement à l'avant dernière place du classement avec deux défaites en autant de matchs. Plus inquiétant, ils n'ont inscrit qu'un seul but et en ont concédés quatre. Ils recevront demain le club de Jura Lacs qui aura longtemps concurrencé avec le Racing Besançon la saison passée pour l'accession en DH. De leur côté, les jurassiens ont fais une entame de championnat assez mitigé. Prenant une claque dès l'entame du championnat à Jura Dolois 6 buts à 0, ils se sont bien ressaisis en prenant les quatre points le weekend suivant devant Jura Nord Foot. En coupe de France, leur parcours s'est arrêté la semaine dernière lors du déplacement et la défaite 2-1 à Pont de Roide.
 

Dans son antre où le SCCB n'a pas connu la défaite la saison passée, Florent Malaisé et sa troupe vont vouloir enfin lancer la saison en LR2. Dimanche dernier, à Saint Vit, la défense bisontine s'est rarement montré aussi solide et on sent qu'une certaine complémentarité est en train de s'installer. Le meilleur buteur de l'exercice précédent, Omar Karam, a renoué avec le chemin des filets. Nul doute que la confiance va revenir. Les retours de Zemni et d'Amraoui ont fais du bien et le meilleur est à venir quand on sait que ces deux joueurs là ont fais seulement deux matchs depuis juin.
 

Si la tête est au championnat, n'oublions pas que le meilleur moyen de se mettre en confiance pour la réception de Belfort Sud la semaine prochaine en coupe de France, est de prendre les quatre points et se détacher de la zone rouge.
 

Allez Clemenceau !